MELISA – en français

MELISA – en français

L’allergie aux métaux – une cause possible des problèmes de santé

Les personnes atteintes d’hypersensibilité aux métaux peuvent avoir de nombreux symptômes associés à un système immunitaire hyperactif, y compris de la fatigue chronique, des douleurs articulaires et musculaires, des troubles cognitifs, une dépression, des maux de tête, de la fibromyalgie et des éruptions cutanées. MELISA est un test sanguin scientifiquement prouvé et validé cliniquement, qui détecte les allergies de type IV aux métaux, tels que le mercure, l’or, le palladium et le titane. (1)

 

Pourquoi utiliser MELISA?

L’exposition aux métaux dans les obturations dentaires et les couronnes, les implants chirurgicaux, les prothèses articulaires et les polluants environnementaux, peut entraîner des problèmes de santé chez les personnes sensibles (s’ils provoquent une réaction allergique). MELISA peut identifier les individus qui peuvent subir les effets secondaires d’exposition aux métaux. Le test montre quels métaux seront tolérés par le système immunitaire et lesquels provoqueront une réaction immunitaire. Cette information peut être utile avant une intervention chirurgicale ou un travail dentaire pour établir le type optimal de matériaux que le corps va tolérer.

 

Taux de succès élevés

Lors d’un essai clinique, soixante-seize pour cent des patients souffrant de fatigue chronique ont connu une amélioration de leur santé après l’élimination des métaux allergènes de leurs réparations dentaires, tels qu’identifiés par le test MELISA (2). Une étude supplémentaire menée auprès de patients atteints de maladies auto-immunes a révélé que 71% des patients ayant eu des réponses positives au MELISA se sont améliorés après avoir retiré leurs obturations. (3) Dans une autre étude, les patients atteints de fibromyalgie ont été testés pour l’allergie aux métaux avec MELISA. En réduisant leur exposition aux métaux identifiés comme problématiques, des avantages significatifs pour leur santé ont été observés. 50% des patients ne répondent plus aux critères de diagnostic de la fibromyalgie, les autres ont tous signalé une amélioration de leurs symptômes (4).

 

L’Allergie contre la toxicité

MELISA mesure si le système immunitaire réagit à des métaux spécifiques: il ne mesure pas le niveau des métaux dans le corps. D’autres tests, tels que l’analyse capillaire, quantifient les concentrations excrétées ou actuelles de mercure ou d’autres métaux, mais elles sont habituellement inférieures aux limites permises. Pour les personnes hypersensibles, il se peut qu’il n’y ait pas de niveau «sûr». Des traces peuvent même déclencher des symptômes, si le système immunitaire réagit (5). Cette réaction sera en cours à moins que la source d’exposition ne soit éliminée.

 

L’Allergie aux métaux et l’orthopédie

L’allergie aux métaux est un facteur bien documenté dans la défaillance des implants. Le besoin des tests d’allergie chez les patients sensibles est reconnu autant par les fabricants d’implants que par les chirurgiens. La prévalence de l’hypersensibilité aux métaux chez les patients ayant des implants est significativement plus élevée que dans la population générale, avec un taux de prévalence encore plus élevé chez les patients présentant des dispositifs implantés défaillants (6). Des études montrent que les tests de transformation lymphocytaire sont mieux adaptés pour diagnostiquer une sensibilité aux métaux chez les patients porteurs d’implants, que les tests traditionnels (7). Les réactions d’hypersensibilité liées aux implants sont transmises par des cellules T sensibilisées, et la relation entre l’hypersensibilité cutanée et l’hypersensibilité systémique est mal définie. Le manque de normalisation, l’évaluation subjective et les réactions irritatives contribuent également à réduire la fiabilité.

 

MELISA est particulièrement utile dans le diagnostic de l’allergie au titane.

La clinique de Mayo n’a trouvé aucune réaction positive au titane en plus d’une décennie de test de patch malgré de nombreux cas d’allergie au titane publiés (8). Dans une étude de 2006, 56 patients symptomatiques exposés au titane par implants dentaires ont été testés avec MELISA. Sur les 56 patients testés, 21 (37,5%) étaient positifs au titane. A l’inverse, tous les patients avaient des résultats négatifs dans le test réalisé à l’aide du patch. Après l’élimination des implants en titane chez les patients hypersensibles, on a observé une amélioration clinique remarquable (9). Il est important de se rappeler que des traces d’autres métaux comme le nickel et l’aluminium se trouvent dans le titane pur commercialisé, en raison des procédés de fabrication (5, 10).

 

Des études récentes ont montré que l’allergie aux constituants dans les ciments osseux (11, 12) peut être un facteur causal dans l’échec articulaire. MELISA est capable de tester certains constituants de ciments osseux pour déterminer si l’individu est hypersensible ou non.

 

Utilisations supplémentaires:

Maladie de Lyme. Le test MELISA a été cliniquement validé pour le diagnostic de la maladie de Lyme (13). Le test MELISA est un outil particulièrement utile dans le diagnostic de la maladie de Lyme dans les cas sérologiques et cliniquement peu clairs (14).

 

Gluten. Une autre application pour MELISA est de favoriser le diagnostic de la sensibilité au gluten d’origine non-cœliaque.

 

Fonctionnement du test MELISA

MELISA teste les globules blancs du patient contre un panel d’allergènes présumés, en fonction de l’histoire médicale et dentaire du patient. La réaction est mesurée par deux procédés distincts: l’absorption de radio-isotope par division des lymphocytes et l’évaluation au microscope. Le rapport d’essai montre la force de la réaction comme un indice de stimulation et énumère les sources d’exposition les plus courantes.

 

 

Comment se faire tester

Avant de tester, il est utile d’établir à quels métaux le patient est actuellement exposé. Un questionnaire pré-test peut être utilisé pour établir cela. Un échantillon de sang peut être envoyé à n’importe quel laboratoire agréé MELISA à condition qu’il arrive dans les 48 heures (idéalement 24). Le sang doit être gardé à température ambiante et envoyé dans des tubes spéciaux, qui seront fournis par le laboratoire. La quantité de sang nécessaire dépend du nombre d’antigènes à tester. Pour un dépistage de 10 métaux, 36 ml de sang, ou 4 grands tubes de sang, sont nécessaires. Les stéroïdes ou autres médicaments immunosuppresseurs peuvent affecter le résultat du test, ainsi que toute infection systémique en cours (Staphylococcus, etc.).

 

 

References

1. Valentine-Thon E, Schiwara HW. Validity of MELISA for metal sensitivity testing. Neuroendocrinology Letters 2003;24(1/2):5764. Article
2. Stejskal V, et al. Metal-specific lymphocytes: biomarkers of sensitivity in man. Neuroendocrinology Letters 1999; 20:289-298. Article
3. Prochazkova J. Sterzl I, Kucerova H, Bartova J, Stejskal V, The beneficial effect of amalgam replacement on health in patients with autoimmunity. Neuroendocrinology Letters 2004;25(3):211-218. Article
4. Stejskal V, Ockert K, Bjørklund G. Metal-induced inflammation triggers fibromyalgia in metal-allergic patients. Neuroendocrinology Letters 2013;34(6):559-65. Article
5.  Harloff et al. Titanium allergy or not? “Impurity” of titanium implant materials. Health 2010(2);4;306-310 Article
6. Hallab N, Merritt K, Jacobs, J. Metal sensitivity in patients with orthopedic implants. The Journal of Bone and Joint Surgery 2001;83:428. Abstract
7. Hallab NJ, Anderson S, Stafford T, Glant T, Jacobs JJ. Lymphocyte responses in patients with total hip arthroplasty. J Orthop Res. 2005;23(2):384-91. Abstract
8. Davis M et al. Patch testing with a large series of metal allergens: findings from more than 1,000 patients in one decade at Mayo Clinic. Dermatitis 2011;22(5):256-71. Abstract 
9. Müller K, Valentine-Thon E. Hypersensitivity to titanium: Clinical and laboratory evidence.
Neuro Endocrinol Lett 2006; 27(Suppl 1):31-35.  Article
10. Schuh A, Thomas P, Kachler W, Göske J, Wagner L, Holzwarth U, Forst R. [Allergic potential of titanium implants]. Orthopade 2005;34(4):327-8, 330-3. Abstract
11. Thomas P. et al. Allergy towards bone cement. Orthopade 2006;35(9):956, 958-60. Abstract
12. Thomas B. et al. High frequency of contact allergy to implant and bone cement components, in particular gentamicin, in cemented arthroplasty with complications: usefulness of late patch test reading. Contact Dermatitis 2015;73(6):343-9. Abstract
13. Valentine-Thon E, Ilsemann K, Sandkamp M. A novel lymphocyte transformation test (LTT-MELISA) for Lyme borreliosis. Diagn Microbiol Infect Dis 2007;57:27-34. Article
14. Puri B, Segal D, Monro J. Diagnostic use of the lymphocyte transformation test-memory lymphocyte immunostimulation assay in confirming active Lyme borreliosis in clinically and serologically ambiguous cases. Int J Clin Exp Med 2014;7(12):5890-5892. Article